SUISSE: ⚡️

Une étude présentée ce mercredi au Conseil fédéral montrerait que les mesures mises en place par le gouvernement permetteraient de couvrir les besoins en énergie de la Suisse durant l’hiver.

«La sécurité d’approvisionnement en électricité de la Suisse pour l’hiver 2022-2023 n’est pas gravement menacée, mais des pénuries ne peuvent toutefois pas être exclues». C’est la conclusion d’une étude qui a été présentée mercredi 2 novembre au Conseil fédéral.

• Réserve hydroélectrique permetant de conserver de l’énergie à la fin de l’hiver, qui constitue la période la plus critique;
• mise à disposition d’une centrale de réserve temporaire à Birr (AG) et d’autres centrales de réserve ainsi que de groupes électrogènes de secours est un dispositif supplémentaire pour fournir de l’énergie si celle-ci venait à manquer.
• d’autres mesures prévues, comme l’augmentation des capacités du réseau de transport d’électricité, le mécanisme de sauvetage destiné aux entreprises du secteur de l’électricité d’importance systémique et l’abaissement temporaire des débits résiduels renforcent elles aussi l’approvisionnement durant l’hiver.
• Réduction de la consommation d’énergie dans l’économie et dans la société.

Sur les quatre scénarios analysés, seul le modèle «extrême», imaginant «une réduction du gaz disponible sur le territoire européen et la mise à l’arrêt de toutes les centrales nucléaires suisses», verrait le pays manquer «en moyenne presque six jours usuels de consommation d’électricité en hiver».

[La centrale de Birr est-elle vraiment nécessaire ?
Dans un communiqué de presse (en allemand), le mouvement «Grève du climat Suisse» a demandé «l’arrêt immédiat de la construction de la centrale à énergie fossile de Birr (AG)». Pour les grévistes, les différents scénarios présentés dans l’étude montrent que cette nouvelle centrale «n’est pas nécessaire». «L’étude le montre, Nous passerons bien cet hiver. Mais il faut maintenant développer rapidement l’énergie solaire et éolienne. Ainsi, nous ne serons plus dépendants de l’incertitude d’un approvisionnement en gaz et en électricité nucléaire», s’exprime une des grévistes.]

En cas de pénurie d’énergie le canton de Zoug prévoit de fermer les écoles.
Le canton de Zoug prévoit de fermer les écoles en cas de panne de courant. La semaine dernière, le Conseil d’Etat a délégué la compétence pour une telle décision jusqu’à la fin de l’année au directeur de l’Education, Stephan Schleiss.
D’autres cantons réfléchissent également à cette solution d’urgence.

Sources: LeMatin, Blick, RTS

ActionsSuisse

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
fr_FR